Quelques changements dans la célébration de la messe

Depuis le premier dimanche de l’Avent de l’année liturgique «C» (le 28 novembre 2021) est entré en vigueur un nouveau missel romain pour l’usage des fidèles. Rappelons qu’au niveau de la célébration liturgique, le missel romain est la référence et la norme pour les chrétiens appartenant à l’Église catholique romaine. C’est un symbole fort de l’unité des fidèles confessant la même foi et célébrant le même mystère. Il est donc important de prendre en considération tout nouveau changement qui intervient dans certaines formulations de prières. De cette façon, quand on participe à une célébration liturgique, on se sent appartenir à la même famille, quel que soit le lieu où on se trouve dans le monde.

Les changements de formules auxquels nous devrions nous habituer désormais sont le fruit d’un long travail de réflexion, d’approfondissement des experts dans la liturgie, dans l’exégèse (explication de la parole de Dieu à partir des textes originaux) et l’évolution de la pensée théologique et ecclésiologique. Il ne s’agit donc pas de proposer des changements fantaisistes, mais d’essayer de trouver des paroles justes afin que la prière du peuple chrétien soit conforme à ce qu’il veut exprimer réellement.

Nous ne reprenons pas ici ces changements intervenus dans le nouveau missel. Un dépliant contenant toutes les modifications sera à la disposition de chaque chrétien.

Nous comptons commencer la mise en application à la fête de la Pentecôte 2022.
D’ici là, nous souhaitons que chacun soit en possession du dépliant.

Abbé Nicodème BIOUMLA, curé