Messe de rentrée du 10 septembre: échos

Ce samedi 10 septembre
eut donc lieu la messe de rentrée de notre Unité Pastorale,
réunissant nos 7 communautés
autour de notre doyen José Gierkens qui présidait la célébration,
de Nicodème, notre curé,
des abbés Lucien V., José C., Gaston et Achille.

Ensemble, nous avons rendu un vibrant hommage à Isabelle Herman,
notre assistante paroissiale depuis 21 ans,
appelée désormais à servir l’Église sous d’autres horizons.

Cliquez ici pour lire le beau message lu par Isabelle

Ce fut aussi l’occasion de renouveler l’envoi en mission
des différentes équipes au service de notre grande paroisse.

Après cette belle célébration à la fois émouvante et festive,
un moment convivial nous a permis de nous rencontrer et d’échanger
en toute simplicité et dans la bonne humeur.

Un événement de la vie paroissiale
dont nous gardons un excellent souvenir!

Agenda Septembre-Octobre

  • Mardi 6 septembre à 19h30 à Bassenge: Réunion des animateurs ‘Confirmation’.
  • Mardi 6 septembre à 20h à Bassenge: Réunion de préparation au baptême.
  • Mercredi 7 septembre à 20h à Roclenge: Réunion des parents pour l’inscription à la catéchèse
  • Mardi 20 septembre à 20h à Bassenge: Réunion du Conseil d’Unité Pastorale.
  • Mardi 4 octobre à 20h à Wonck: Réunion de préparation au baptême
  • Du 14 au 16 octobre à Brialmont: Retraite des confirmands.

Inscriptions au Catéchisme

Information importante :

RÉUNION DES PARENTS
(les enfants n’y sont pas invités)

Pour l’inscription des enfants à la préparation des Premières des Communions
et à la préparation des Professions de Foi (réunion commune 1C et PF).

Le mercredi 7 septembre à 20h
en l’église de Roclenge

Pour les enfants ayant déjà fait un an de préparation, les informations de reprise des activités seront communiquées fin du mois d’août.

« Sur les chemins de la vie,
sois ma lumière Seigneur »

En route vers la Première des Communions pour les enfants nés en 2015: 

La préparation se fait durant deux années scolaires et la célébration des premières des communions aura lieu le dimanche de Pentecôte 19 mai 2024.  

En route vers la Profession de Foi pour les enfants nés en 2012:

La préparation se fait aussi durant deux années scolaires et la célébration des Professions de Foi aura lieu le dimanche 12 mai 2024.

Préinscription : Dès à présent, vous pouvez préinscrire votre enfant :

  • par téléphone 04 286 30 76  
  • ou par mail bgrailet@yahoo.fr 
    • en mentionnant nom et prénom de l’enfant, date de naissance, numéro de tél, école fréquentée, adresse postale et adresse e-mail.
  • Soyez attentifs aux informations qui paraîtront dans le journal paroissial : Bonne Nouvelle ainsi que sur le site internet, et aux circulaires remises dans la mallette de votre enfant.
  • Faites passer l’information à vos amis et connaissances.

Bonne rentrée scolaire à tous et en ce qui nous concerne bonne rentrée catéchétique…

                                                                                                                                                                                                     Bien cordialement.

                                         Bernadette Detrez.
Responsable de la catéchèse de l’UP vallée du Geer.
                                                                                                                                    

   « Viens, dit le Seigneur, …suis moi … »

Messe de la Rentrée

Les communautés paroissiales de l’

ont la joie de vous inviter à
l’Eucharistie présidée par
Monsieur l’abbé José GIERKENS,
Doyen de la Basse-Meuse

Samedi 10 septembre
à 18h

en l’église de GLONS

à l’occasion de la Messe de Rentrée de l’Unité Pastorale
au cours de laquelle:

  • Chaque groupe paroissial (catéchistes, visiteurs de malades, sacristains….) sera de nouveau
    envoyé en mission
  • Nous rendrons grâce pour la
    mission d’Isabelle dans notre UP
  • Nous présenterons les
    membres actuels de l’équipe pastorale

La célébration se clôturera par le partage d’un verre de l’amitié.

Bienvenue à tous!

W-E église ouverte et 150ème anniversaire de l’église d’EMAEL

Dans le cadre du projet
«Églises portes ouvertes »,
les 4 et 5 juin 2022
et après deux années de reports

pour cause de pandémie,
l’église Notre-Dame d’EMAEL
fêtera les 150 ans

de sa construction.

église Notre-Dame d’EMAEL

Le programme :

Samedi 4 juin à 18h :

  • MESSE SOLENNELLE D’ACTION DE GRÂCE
  • Inauguration de l’exposition «Saint Hubert», musique de circonstance et vin d’honneur offert par l’Administration Communale de BASSENGE
  • Découverte de l’exposition

Les 4, 5 et 6 juin de 9h à 12h et de 14h à 18h :

Visite de l’église, de l’exposition et du vieux cimetière.

  • Une nouvelle fois, on pourra redécouvrir le trésor de l’église, les vieilles statues polychromées, les bas-reliefs du 18ème siècle et les deux peintures sur bois du 17ème siècle retrouvés miraculeusement en 2018.
  • On pourra monter au clocher, observer le fonctionnement des cloches et entendre leur histoire.
  • Le vieux cimetière, entourant l’église sera aussi à visiter avec ses vieilles pierres tombales dont la plus célèbre, celle de Bertrand de LIERS, seigneur d’EBEN, d’EMAEL et de CASTER (14ème siècle).

Soyez donc tous les bienvenus
pour découvrir ou redécouvrir l’église d’EMAEL!

Écho de la matinée communautaire du 13 mars

Répartis en groupe de discussion,
enfants et adultes ont réfléchi et partagé
autour de plusieurs questions sur le thème:

Pour une Église synodale:
Communion, Participation, Mission

Nos réflexions étaient présentées sur les 12 pièces du puzzle
que nous avons assemblé devant l’autel :

Cette activité constituait la première partie de la matinée.

Ensuite, nous avons vécu une agréable célébration :
‘Vivre la messe en temps de Carême
Une célébration animée par des projections
nous rappelant la joie de profiter du Carême
qui nous conduit à la grande fête de la Résurrection. 

Une matinée communautaire riche en échanges et prières.

Solidarité-Ukraine

Les gens de la Vallée sont formidables
A peine l’appel de l’Equipe Relais d’Emael lancé pour récolter des dons pour l’Ukraine, qu’un ballet de voitures s’est organisé pour venir déposer des colis en faveur du peuple ukrainien, victime d’une guerre qu’il n’a pas voulue. Durant ces deux dernières semaines, c’est plusieurs m³ de vivres, vêtements et ustensiles de tous genres qui ont pris la route.
Merci à tous ces généreux donateurs, merci à l’entreprise qui a organisé le déplacement.
Les gens de la Vallée sont formidables !


Si vous n’avez pas eu l’occasion de répondre à l’appel aux dons
de Jean-Claude et Jacqueline Simon à Emael (cf annonce en bas de l’article),
une deuxième possibilité s’offre à vous
avec cet appel du service de la cohésion sociale de la commune de Bassenge:


En concertation avec l’Equipe Relais de la communauté d’Emael,
nous récoltons des dons pour le peuple Ukrainien
subissant de monstrueuses atrocités
dans une guerre qu’ils n’ont pas voulue. 
Leurs besoins sont surtout : des vivres non périssables, des produits sanitaires,
des couvertures, couettes et oreillers, du matériel pour la petite enfance,
peluches, langes, vêtements pour enfants. 
Vous pouvez venir les déposer chez nous, 11, rue Guizette à Eben-Emael. 
Si vous voulez être sûrs que nous soyons là,
un simple appel téléphonique (04/286.20.02) vous renseignera. 
Nous acheminerons ces dons le samedi 12 mars.

Pour plus de détails, vous pouvez aussi vous renseigner
auprès de solidaritéukraine.be.

Merci d’avance,

Jacqueline et Jean-Claude Simon

UN VICAIRE POUR LA VALLÉE

L’abbé Ludovic FRANCK, habitant LIERS, rejoint l’équipe pastorale et secondera notre curé, l’abbé Nicodème au titre de vicaire. Il se présente à nous à l’approche de sa nomination prévue pour le 1er mars prochain.

Mes salutations à tous !

Certains m’ont déjà rencontré, d’autres me croiseront sans doute; que ces quelques lignes servent à briser la glace, si ce n’est déjà fait !

Je suis né il y a 45 ans déjà à la désormais détruite maternité de ROCOURT au sein d’une famille croyante et pratiquante. Et je n’étais pas seul: m’accompagnait une sœur jumelle aujourd’hui secrétaire et mère de famille. Nous rejoignions un frère de douze ans notre aîné et devions accueillir plus tard une sœur de trois ans plus jeune. Tous ont aujourd’hui deux enfants, ce qui me fait six neveux au total. J’ai vécu toute mon enfance et mon adolescence à VERLAINE, mon village natal. Pour vous situer un peu mon milieu d’origine, je peux vous dire que deux de mes grands-parents étaient fermiers, un autre menuisier et son épouse commerçante. Mon père, mort de leucémie il y a de nombreuses années, était ouvrier lamineur et mourut bourgmestre de sa commune. Un peu de tout, donc !

Mon enfance fut belle, mon adolescence studieuse (langues anciennes); j’étais un jeune assez introverti. En termes de foi, je me mis au service de la paroisse comme acolyte jusqu’à devenir cérémoniaire à la tête d’une petite troupe de servants. J’avais de bons contacts avec mon curé, dont j’appréciais la droiture et la façon de célébrer, ce qui a dû jouer dans l’éveil de ma vocation. Après une année d’agronomie à l’université et une expérience spirituelle très forte et décisive, je rentrais au séminaire en 1995, sous le règne de Mgr HOUSSIAU, plongeant dans les études philosophico-théologiques et … dans les mouvements de jeunesse, d’abord pour engagement pastoral puis par choix. Ma formation s’acheva en 2001 par une ordination des mains de Mgr Aloys JOUSTEN.

Un parcours varié

La suite, à vraie dire, fut assez tumultueuse (à l’image de mes pensées): vicaire à AYWAILLE, célébrant dans la région liégeoise, un peu éducateur, professeur de religion intérimaire, curé à VIELSALM (en collaboration), vicaire du côté d’ARLON (et pied-à-terre à LIERS), prêtre auxiliaire à VISÉ, un moment en aumônerie au CHC, histoire de découvrir l’accompagnement en milieu hospitalier. Et au milieu de tout cela, quelques études: un peu de théologie en plus, des temps de formation en thérapie brève ainsi que des cours du soir en création web, cours qui m’ont mené à travailler comme graphiste, d’abord pour le diocèse de NAMUR puis pour celui de LIÈGE…

Au fil des années et des expériences, ma foi a été marquée par plusieurs courants et d’abord par le mouvement des Focolari, né autour d’un «foyer» de prière dans l’Italie en guerre: accueillir l’autre comme le Christ, aimer concrètement, bâtir l’unité entre les chrétiens et, par extension, entre tous les hommes quelles que soient leurs croyances. À quoi bon parler d’amour si nous n’essayons pas d’aimer notre prochain, de vouloir son bien sur le moment et le plus concrètement du monde ? J’ai ensuite été très proche du Verbum Dei, un mouvement cette fois né en Espagne et dont une petite communauté féminine était implantée à LIÈGE: des prières en tête à tête avec Dieu, des méditations sur base de la vivante Parole de Dieu en vue de l’annoncer à d’autres. Ce mouvement, désormais présent dans plusieurs pays, a été lancé par un séminariste désireux d’annoncer l’Évangile dans les milieux estudiantins.
Ce qui m’habite en fait le plus aujourd’hui, tout en n’oubliant pas le reste, c’est la spiritualité monastique (Orval…) : trouver la sérénité, agir calmement et prier pour le monde. C’est peut-être devenu mon point d’orgue parce que je suis d’un naturel stressé (mon plus gros talon d’Achille !). La spiritualité monastique, c’est aussi pour moi la liturgie, la beauté d’une liturgie et d’un chant. Le beau est ma première porte d’entrée, ma porte de choix vers la rencontre de Dieu et plus particulièrement le chant et la musique (que je connais pourtant à peine).

De gustibus…

Ce que je déteste: l’obscurantisme, le populisme, le totalitarisme, le complotisme… et plein d’autres «ismes»; les tentatives de manipulation; l’incompétence et/ou le désinvestissement de gens qui occupent pourtant un poste à responsabilité.
Ce que je n’apprécie pas: avoir trop de choses à penser en même temps; avoir trop peu de temps; les assemblées chrétiennes dispersées et taiseuses; les lendemains de la veille…
Ce que j’aime: l’Évangile du Christ (forcément !); gratter sur une guitare en poussant la chansonnette; le travail bien fait; découvrir et apprendre; la psychologie; rencontrer des gens d’autres convictions (croyants, athées ou agnostiques); les animaux et surtout les chiens (j’en ai deux à la maison et ils sont adorables!); les ballades/la rando; les bons petits plats, les bons vins, les bières trappistes; tout ce qui est symbolique (art, graphiques, architecture…); le cinéma; la photographie (attentif à tout et prêt à saisir la magie de l’instant!); les RPG (les jeunes comprendront); démonter, remonter et paramétrer des ordinateurs…

Je m’arrête là… C’est déjà beaucoup…
Vous savez presque tout !
Reste à vous découvrir, vous,
au détour d’une célébration ou ailleurs !

Au plaisir d’une rencontre,

Abbé Ludovic FRANCK

Quelques changements dans la célébration de la messe

Depuis le premier dimanche de l’Avent de l’année liturgique «C» (le 28 novembre 2021) est entré en vigueur un nouveau missel romain pour l’usage des fidèles. Rappelons qu’au niveau de la célébration liturgique, le missel romain est la référence et la norme pour les chrétiens appartenant à l’Église catholique romaine. C’est un symbole fort de l’unité des fidèles confessant la même foi et célébrant le même mystère. Il est donc important de prendre en considération tout nouveau changement qui intervient dans certaines formulations de prières. De cette façon, quand on participe à une célébration liturgique, on se sent appartenir à la même famille, quel que soit le lieu où on se trouve dans le monde.

Les changements de formules auxquels nous devrions nous habituer désormais sont le fruit d’un long travail de réflexion, d’approfondissement des experts dans la liturgie, dans l’exégèse (explication de la parole de Dieu à partir des textes originaux) et l’évolution de la pensée théologique et ecclésiologique. Il ne s’agit donc pas de proposer des changements fantaisistes, mais d’essayer de trouver des paroles justes afin que la prière du peuple chrétien soit conforme à ce qu’il veut exprimer réellement.

Nous ne reprenons pas ici ces changements intervenus dans le nouveau missel. Un dépliant contenant toutes les modifications sera à la disposition de chaque chrétien.

Nous comptons commencer la mise en application à la fête de la Pentecôte 2022.
D’ici là, nous souhaitons que chacun soit en possession du dépliant.

Abbé Nicodème BIOUMLA, curé