Confirmations 21 janvier 2018

Le 20 janvier à EMAEL, 17 jeunes de notre unité ont été confirmés par Mgr Jean-Pierre DELVILLE:

Lilian BAYARD – Stéphane BECKERS – Jordan BETTONVILLE – Marion BONTEN – Adrien DALLEMAGNE – Aline DALLEMAGNE – Loïc DELBARRE – Lisa DOHOGNE – Marie HIANCE – Margaux KUPPENS -Brieux LERUSE – Marine LERUSE – Léa NEUFCOURT – Grace PETRE – Antoine RASKINET – Lou THIRY – Laurie WALPOT

À cette occasion, nous vous partageons l’homélie de Monseigneur:

Chers Frères et Sœurs, C’est une grande joie pour moi de célébrer la confirmation des jeunes de la Vallée du Geer. C’est un moment important que ce don de l’Esprit saint. Voici d’abord quelques éléments que les jeunes ont exprimés dans leurs lettres de préparation.
Communauté
Nos deux retraites ont joué un rôle essentiel dans la solidification des liens qui unissent notre groupe. Nous sommes aujourd’hui un groupe soudé. Nous avons pu participer à la nuit pascale dans la Basilique St -Martin à LIÈGE. Les animateurs ont été des moteurs de notre préparation. Je préférais les activités en petit groupe.
Cheminement de foi
La confirmation est une étape importante dans la vie d’un chrétien, suite logique à la profession de foi. Continuer mon chemin vers Dieu. La seule chose que je sais est que je vais continuer à persévérer dans la foi en Dieu. Continuer à suivre le chemin de Dieu et de la foi. Décision personnelle et libre. Nous avons échangé des moments de bonheur. Confirmation : chemin pour devenir chrétien. La confirmation : cela clôture bien mon «chemin d’apprenti croyant». J’aimerais continuer mon chemin dans la maison de Dieu.
Évolution humaine
Grâce à nos réunions et aux thèmes abordés, cela m’a permis de mûrir, de prendre conscience et de réfléchir à l’évolution de la société et de mon investissement au cœur de celle-ci. Toutes ces étapes dans la vie chrétienne m’ont appris à partager, à aider et plein d’autres choses. Confirmer tout ce que j’ai fait avant (baptême, communion,…). Je trouvais ça bien de faire des activités, religieuses ou non, avec des jeunes de mon âge. Je trouve le message de Jésus bon et important dans la vie de tous les jours.
Contenu de foi
Je crois en Dieu et pense que la foi chrétienne et ses valeurs nous permettent de mieux vivre ensemble en s’aidant les uns les autres. Confiante en l’amour fidèle de Dieu, je vous demande de m’accueillir pour la célébration. J’aimerais me marier à l’église et pour finir, avoir une célébration pour mon enterrement. La prière m’apaise. La foi évoque la douceur et la force en même temps. Croire m’a permis de grandir dans ma vie quotidienne. La confirmation est dans la logique des choses. Je vis ma foi dans ce 21e siècle comme jeune ouvert au monde, aux autres. La tolérance aux différences est importante pour moi. Ces différences sont des richesses. À l’heure actuelle d’un monde hyper-connecté, il est important de se poser, de réfléchir, de se parler, de simplement sourire ou dire bonjour à un inconnu. C’est ma vision de l’esprit chrétien et je crois vivre ma foi pleinement en essayant d’apporter chaque jour des petits rayons de soleil aux autres. La religion a toujours fait partie de ma vie. Je ne serais pas comme cela si je n’avais pas rencontré toutes ces personnes qui m’ont permis de devenir une jeune femme épanouie et heureuse. Je suis intéressée par la vie de JC. Je suis certaine de vouloir suivre le chemin de Jésus jusqu’à ma mort (x).

Chers Frères et Sœurs, La célébration de ce jour nous invite à devenir des disciples de Jésus et même des apôtres de Jésus. En effet Jésus nous dit, comme à ses premiers disciples: «Venez à ma suite. Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes!» (Mc 1,17). Cette phrase retentissante de Jésus nous interpelle spécialement aujourd’hui en ce jour de confirmation. Quand Jésus lance cette invitation à Simon et à son frère André, puis à Jacques et à Jean, il sent l’urgence d’être accompagné, de ne pas rester seul. Cette parole est très actuelle: aujourd’hui encore, Jésus a besoin de ne pas être seul, d’être accompagné et relayé. Et c’est pour cela, Frères et Sœurs, que nous sommes réunis ici comme les premiers disciples. Jésus dit à ses premiers disciples : «Venez à ma suite», littéralement «Accompagnez-moi». Cela veut dire, n’ayez pas d’autre maître! N’ayez pas comme maître, Hérode, le roi de la violence; n’ayez pas comme maître votre intérêt personnel. Mais Jésus ajoute: «Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes! » Cela veut dire qu’il fait de nous, non seulement des disciples, qui croient et qui écoutent; mais aussi des apôtres, qui agissent à sa place, qui sont ses collaborateurs, qui jettent leur filets pour rassembler les hommes: ils deviennent des missionnaires et des acteurs qui prolongent l’action de Jésus. Donc, dit Jésus, ne soyez plus accaparés par votre boulot, par votre avantage personnel, votre pêche de poissons, mais devenez des «pêcheurs d’hommes», des gens qui aident à sortir les hommes de la mer confuse du monde, en leur tendant les filets de l’amitié. Simon et André, Jacques et Jean ne seront plus accaparés par leur métier, ils deviennent des apôtres de Jésus pour construire une société nouvelle, basée sur la bonne nouvelle d’un Dieu qui est amour en nos vies. Ils vont aider Jésus à rencontrer d’autres. Cette mission va transformer leur vie. Cette mission doit aussi transformer chacune de nos vies, à nous qui sommes présents ici. C’est que Jésus à un grand projet. L’évangéliste Marc vient de nous le présenter (Mc 1,14-20). Jésus se met à «proclamer l’évangile de Dieu». Jésus annonce à haute voix une bonne nouvelle. Il a donc une parole, il ne reste pas sans parole. Sa parole commence par les mots : «Les temps sont accomplis», littéralement «le temps favorable est arrivé». Il y a donc une occasion à saisir. Et Jésus ajoute: «Le royaume de Dieu est tout proche». Le «royaume de Dieu», par opposition au «royaume d’Hérode». Le royaume d’Hérode, c’est le royaume de la violence et de l’intolérance, c’est celui qui tue Jean-Baptiste. Le royaume de Dieu, c’est le royaume de la liberté, c’est la fin de la domination; c’est Dieu qui parle. Dieu qui parle, cela veut dire l’amour te parle, le mystère de la vie te parle, le sens de l’existence te parle. Il s’adresse à toi, il a besoin de toi. Il te dit: «Je t’aime, je veux que ta vie soit belle». Jésus précise: «Convertissez-vous et croyez à la bonne nouvelle». Se convertir, cela veut dire qu’on est capable de devenir meilleur, de changer son cœur, qu’on n’est pas condamné à faire toujours la même chose. Cela, c’est un évangile, une bonne nouvelle. Cette bonne nouvelle, le monde d’aujourd’hui en a grand besoin. Chers confirmands, cette parole de l’Écriture, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit pour vous. Car vous allez être marqués de l’onction de l’Esprit saint, par le sacrement de la confirmation. Ce don de l’Esprit illustre bien ce qui se passe avec Jésus: il reçoit un souffle nouveau, car esprit veut dire «souffle». Il reçoit donc une vie nouvelle; et vous aussi vous allez recevoir une vie nouvelle, une respiration nouvelle, un souffle nouveau, par ce sacrement de l’Esprit Saint. La vie nouvelle que le Seigneur nous offre se distingue de la vie naturelle. La vie naturelle que nous recevons à notre naissance nous achemine inéluctablement vers la mort. Le schéma naturel est vie-mort. Mais avec Jésus, mort et ressuscité, le schéma s’inverse: il s’agit d’un schéma mort-vie. Au lieu que la vie conduise à la mort, avec Jésus la mort conduit à la vie. Toute la vie chrétienne est une vie dans la grâce, elle est un don de Dieu perpétuel; au baptême cette vie nouvelle est symbolisée par l’eau, le passage dans l’eau, symbole de mort puis de vie nouvelle; à la confirmation, la vie nouvelle est symbolisée par le souffle nouveau, l’Esprit Saint. Les Actes des apôtres nous racontent comment les apôtres, réunis à JÉRUSALEM, après la mort de Jésus et après sa résurrection, ont reçu son Esprit. La victoire du Christ sur la mort est transmise par l’Esprit aux disciples réunis. Puis ceux-ci vont la transmettre dans le monde entier. Le don de l’Esprit met les croyants en route et en chemin. Les Actes nous racontent comment d’autres chrétiens reçoivent le don de l’Esprit, en Samarie par exemple (Ac 8,15-17), puis à CÉSARÉE sur le centurion Corneille et ses compagnons païens (Ac 11, 44- 46), puis à Éphèse (Ac 19,6). Tous ces chrétiens ont reçu l’Esprit Saint, ils ont commencé à vivre une vie nouvelle. De même vous les confirmands, vous recevez aujourd’hui ce don de l’Esprit, qui vous fait entrer dans la vie nouvelle, dans le nouveau schéma, le schéma mort-vie, qui est un schéma de grâce perpétuelle. C’est pourquoi je vous invite à recevoir avec joie cet Esprit qui transforme notre monde, condamné à la mort, pour lui donner la vraie vie. Chacun de nous est appelé à accompagner Jésus dans son projet pour l’humanité. N’hésitez pas à vous engager dans un service, qui que vous soyez, car le Seigneur a besoin de chacun de nous. «Venez, suivez-moi, dit Jésus. Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes! »
Amen !