Que tous soient Un…

En communion de tristesse avec tous les proches des personnes assassinées ce 7 janvier à Paris, nous nous associons à leur douleur et à celle de toutes les victimes du terrorisme, de quelque nature qu’il soit.

Pour limiter l’escalade de la haine, veillons à ne pas l’entretenir autour de nous.

Supplions le Dieu d’Amour et de Paix de parler au cœur de tous les hommes pour qu’advienne cette parole du prophète Isaïe:

« De leurs épées, ils forgeront des socs de charrue,
et de leurs lances, des faucilles.
On ne lèvera plus l’épée nation contre nation,
on ne s’entraînera plus pour la guerre »

(Is ch.2, v.4)