Temps liturgiques

« Il y a un temps fixé pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel:

Un temps pour naître, et un temps pour mourir;
un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté;

Un temps pour tuer, et un temps pour guérir;
un temps pour abattre, et un temps pour bâtir;

Un temps pour pleurer, et un temps pour rire;
un temps pour se lamenter, et un temps pour danser;

Un temps pour jeter des pierres, et un temps pour en ramasser;
un temps pour embrasser, et un temps pour s’abstenir d’embrassements.

Un temps pour chercher et un temps pour perdre;
un temps pour garder, et un temps pour jeter;

Un temps pour déchirer, et un temps pour coudre;
un temps pour se taire, et un temps pour parler;

Un temps pour aimer, et un temps pour haïr;
un temps pour la guerre, et un temps pour la paix »

(La Bible, Livre de Quohélet ch.3, v.1-8)

De même que nos vies sont rythmées par plusieurs temps, l’année liturgique comporte elle aussi plusieurs temps.

L’ensemble de l’année liturgique retrace toute l’histoire du Salut en Jésus-Christ.

Elle commence le premier dimanche de l’Avent, passe par les temps de Noël, Carême, Pâques, Toussaint, pour se terminer par la fête du Christ Roi.

Chaque temps liturgique est caractérisé par une couleur qui a une symbolique particulière.