Carême 2021:l’entraide et la fraternité, plus que jamais!

En cette période bousculée par la grave crise sanitaire mondiale, le chemin de conversion du Carême s’offre à toutes les personnes qui le veulent comme un temps pour se mettre encore plus singulièrement à l’écoute de l’Esprit de Dieu – esprit de vie et de justice – et pour s’ouvrir avec le regard de la foi aux plus vulnérables des sœurs et des frères de notre grande famille humaine.

Il y a soixante ans, l’Église de Belgique lançait un appel à l’entraide et à la fraternité au moment du Carême pour soulager les populations du Kasaï, en RD Congo, d’une terrible famine. Depuis lors, Entraide et Fraternité, service d’Église et organisation non gouvernementale de solidarité internationale, n’a de cesse de répondre avec vous à l’exigence évangélique de justice et d’amour du prochain.

Aujourd’hui, la faim tue toujours en RDC et ce pays, pourtant si riche en ressources naturelles, dépense davantage pour le remboursement de sa dette extérieure que pour financer le secteur de la santé ou de l’éducation. Dans ces conditions, l’annulation de la dette meurtrière ne doit pas être considérée comme une option mais comme une question de survie.

Signez la pétition contre la dette des pays du Sud

C’est pourquoi Entraide et Fraternité mène une campagne pour l’annulation de la dette des pays du Sud, pour instaurer plus de justice et permettre aux citoyens et citoyennes de ces pays de faire respecter leurs droits, à commencer par le droit à l’alimentation et à la souveraineté alimentaire.

Le pape François appelait dès le début de la pandémie à soulager les pays pauvres d’une dette qui entrave l’accès des populations aux droits humains. Plus d’un demi-milliard de personnes pourraient basculer dans la pauvreté des suites de la crise du coronavirus. Face à cette situation insoutenable, les États ont un rôle essentiel à jouer pour protéger les populations, notamment en soutenant l’agriculture paysanne et en renforçant les services publics et la protection sociale. Or, ces mesures vitales apparaissent au-jourd’hui, encore plus qu’hier, incompatibles avec le paiement de la dette dont le poids s’est encore alourdi avec la nouvelle crise. Signez en ligne sur www.entraide.be.

Le partage au temps du coronavirus

Nos partenaires congolais travaillent au quotidien pour pallier ce manque de moyens publics consacrés aux besoins de base de la population, en particulier l’agriculture et l’alimentation. Au cœur des projets d’agriculture paysanne soutenus par Entraide et Fraternité, l’agroécologie apparaît comme un levier de changement vers un respect du droit à l’alimentation.

Quelle que soit la forme que prend la collecte cette année, les WE des 13-14 mars et 27-28 mars restent dédiés au sein de l’Église de Belgique au soutien aux projets des partenaires dans pas moins de 15 pays, tous plus porteurs de vie les uns que les autres.

Vous pouvez faire votre don de Carême sur le compte BE68 0000 0000 3434 d’Entraide et Fraternité, en ligne sur www.entraide.be ou encore via les réseaux sociaux de l’ONG (Facebook et Instagram). Une attestation fiscale est délivrée pour tout don de 40 € minimum par an.

Visitez notre site de campagne : www.entraide.careme.be

Bon et fécond Carême à toutes et à tous.

Merci pour votre solidarité généreuse.

Pour plus d’informations sur le Carême de partage (pistes de célébration, poster de Carême, vidéos, documents d’analyse sur la dette, projets à soutenir…) :

www.entraide.be –  info@entraide.be – 02 227 66 80.

Carême de Partage

Votre don du Carême de partage
plus que jamais nécessaire

Les célébrations et les collectes du Carême de partage n’ont pas lieu. Comprenant tout à fait la nécessité du confinement indispensable pour protéger la santé de tous, Entraide et Fraternité est en pensée fraternelle avec toutes les communautés chrétiennes. N’annulez pas pour autant votre solidarité avec les pays pauvres. Aujourd’hui plus que jamais, il est essentiel de vivre ce Carême comme un temps de prière, de conversion et de partage fraternel.

« Cette crise que nous traversons, écrit Mgr Delville, nous pousse à redécouvrir nos vraies valeurs : le sens de la relation sociale, le sens de la sobriété, le sens de notre interdépendance mondiale. (…) Qu’elle éclaire d’un jour nouveau nos projets et nos espoirs. » Parmi les projets porteurs d’espérance, il y a ceux en Haïti soutenus par l’Église de Belgique à travers Entraide et Fraternité pour lutter contre la faim, la pauvreté et l’injustice.

Cette année, sans les collectes, les moyens vont cruellement manquer. Si nous ne faisons rien pour pallier cette situation exceptionnelle, la perte financière est estimée à pas moins de 450.000 euros pour les projets de lutte contre la faim et la pauvreté. C’est énorme. À situation exceptionnelle, appel exceptionnel. Même si vous ne pouvez vous rendre dans les églises pour prier et pour y faire votre offrande de Carême, vous pouvez faire un don par virement bancaire sur le compte BE68 0000 0000 3434 d’Entraide et Fraternité, 32 rue du Gouvernement Provisoire, 1000 Bruxelles, avec la mention « 6573 Carême de partage » ou en ligne sur le site internet www.entraide.be/don. Pour tout don supérieur ou égal à 40€, vous bénéficierez d’une attestation fiscale vous permettant de déduire 45% du montant total de vos dons.

Donnez ce que vous pouvez. Ce sera beaucoup ! Plus de 6000 Haïtiens ont besoin de votre soutien pour lutter contre la faim. De tout cœur, merci de votre partage. 

Le don de Carême compte parmi les plus beaux des gestes fraternels pour un chrétien. Transformons la clameur de nos partenaires haïtiens en espérance. Car à l’Haïti qui souffre répond l’Haïti qui résiste. La solidarité et le partage peuvent provoquer de profonds changements et donner espoir à celles et ceux qui luttent pour leur survie.

En ces temps difficiles, nous pensons à vous et vos proches. 

Restons plus que jamais unis par la prière et l’esprit de fraternité.

Axelle Fischer Secrétaire générale d’Entraide et Fraternité