Actualité

« Journaliste, pour ta première page,
Tu peux écrire tout ce que tu veux…
On t’offre un titre formidable:
La ballade des gens heureux! » 

(Gérard Lenorman)

PETIT DÉJEUNER OXFAM

Préparation à la Première Communion 2019

Concerne les enfants nés en 2011, inscriptions le 20 novembre
cliquez pour voir les infos

Journée diocésaine des acolytes le 20 octobre à Banneux

Cliquez sur l’image pour voir l’affiche avec toutes les infos

 

Inscription à la catéchèse préparatoire à la
Profession de Foi

le mercredi 5 septembre

Cliquez pour voir les infos

———

INFORMATIONS DE REPRISE POUR LES ENFANTS DE 2ème ANNÉE DE CATÉCHÈSE

Cliquez ici pour lire l’article avec toutes les infos

———

MATINÉE DE RASSEMBLEMENT

DE L’UNITÉ PASTORALE DE LA VALLÉE DU GEER

Venez nombreux participer à toute la matinée
ou à l’une ou l’autre de nos propositions!

Cliquez ici pour plus d’infos

———

PÈLERINAGE LIÉGEOIS À BANNEUX:
LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES

———

CHRIST EST RESSUSCITÉ, ALLÉLUIA !

CHANTONS NOTRE JOIE !


UNE ÉGLISE ‘MÈRE’ POUR NOTRE PAROISSE: ENFIN UNE SOLUTION!

———

ACTIONS TÉLÉVIE GLONS

———

PÈLERINAGE À TOURS – AVRIL 2017

Désormais ouvert aux adultes – tous les renseignements en cliquant ici

———

QUELS SONT NOS RÊVES POUR LA PAROISSE?

On a commencé fin janvier, on y a pris goût, on remet le couvert le 9 mars
venez, rejoignez-nous!

———

BAPTÊME DES ENFANTS DE 7-8 ANS LE DIMANCHE DE PÂQUES

———

APPEL: UNITÉ PASTORALE de la VALLÉE du GEER

———

PROJET CAMEROUN-VALLÉE DU GEER ÉDITION 2018:
OUVERTURE DES CANDIDATURES

Intéressé(e)? Manifeste-toi avant le 31 janvier! (cliquer pour lire l’article complet)

———

REPORTAGE ‘BONNE NOUVELLE’ sur Youtube

Cliquez ici pour voir l’article avec le lien vers la vidéo

———

CLÔTURE ANNÉE SAINTE DE LA MISÉRICORDE

Cliquez ici pour voir l’article de Lucien et les photos de cette belle journée

———

MATINÉE DE RENTRÉE: REGARD DE JEUNE

———

PROJET CAMEROUN: PERSPECTIVES

———

COMPTE-RENDU MATINÉE DE RENTRÉE

———

INSCRIPTIONS À LA CATÉCHÈSE PROFESSION DE FOI

———

INFO-CATÉCHÈSE: 1ères COMMUNIONS ET PROFESSIONS DE FOI

———

Parole d’hommes, Parole de Dieu

Le week-end du vendredi 16 mars au dimanche 18 mars
le Doyenné de la Basse-Meuse
vivra au rythme de la Parole de Dieu !

Un programme riche,
des expériences à vivre
et de multiples manières, parfois originales,
d’aborder le trésor de la Bible.

Depuis plusieurs mois des représentants des différentes Unités Pastorales réfléchissent avec enthousiasme à mettre sur pied des temps forts dont vous pourrez bientôt apprécier une première salve de propositions !

Bloquez déjà ces dates à l’agenda!

Confirmations 21 janvier 2018

Le 20 janvier à EMAEL, 17 jeunes de notre unité ont été confirmés par Mgr Jean-Pierre DELVILLE:

Lilian BAYARD – Stéphane BECKERS – Jordan BETTONVILLE – Marion BONTEN – Adrien DALLEMAGNE – Aline DALLEMAGNE – Loïc DELBARRE – Lisa DOHOGNE – Marie HIANCE – Margaux KUPPENS -Brieux LERUSE – Marine LERUSE – Léa NEUFCOURT – Grace PETRE – Antoine RASKINET – Lou THIRY – Laurie WALPOT

À cette occasion, nous vous partageons l’homélie de Monseigneur:

Chers Frères et Sœurs, C’est une grande joie pour moi de célébrer la confirmation des jeunes de la Vallée du Geer. C’est un moment important que ce don de l’Esprit saint. Voici d’abord quelques éléments que les jeunes ont exprimés dans leurs lettres de préparation.
Communauté
Nos deux retraites ont joué un rôle essentiel dans la solidification des liens qui unissent notre groupe. Nous sommes aujourd’hui un groupe soudé. Nous avons pu participer à la nuit pascale dans la Basilique St -Martin à LIÈGE. Les animateurs ont été des moteurs de notre préparation. Je préférais les activités en petit groupe.
Cheminement de foi
La confirmation est une étape importante dans la vie d’un chrétien, suite logique à la profession de foi. Continuer mon chemin vers Dieu. La seule chose que je sais est que je vais continuer à persévérer dans la foi en Dieu. Continuer à suivre le chemin de Dieu et de la foi. Décision personnelle et libre. Nous avons échangé des moments de bonheur. Confirmation : chemin pour devenir chrétien. La confirmation : cela clôture bien mon «chemin d’apprenti croyant». J’aimerais continuer mon chemin dans la maison de Dieu.
Évolution humaine
Grâce à nos réunions et aux thèmes abordés, cela m’a permis de mûrir, de prendre conscience et de réfléchir à l’évolution de la société et de mon investissement au cœur de celle-ci. Toutes ces étapes dans la vie chrétienne m’ont appris à partager, à aider et plein d’autres choses. Confirmer tout ce que j’ai fait avant (baptême, communion,…). Je trouvais ça bien de faire des activités, religieuses ou non, avec des jeunes de mon âge. Je trouve le message de Jésus bon et important dans la vie de tous les jours.
Contenu de foi
Je crois en Dieu et pense que la foi chrétienne et ses valeurs nous permettent de mieux vivre ensemble en s’aidant les uns les autres. Confiante en l’amour fidèle de Dieu, je vous demande de m’accueillir pour la célébration. J’aimerais me marier à l’église et pour finir, avoir une célébration pour mon enterrement. La prière m’apaise. La foi évoque la douceur et la force en même temps. Croire m’a permis de grandir dans ma vie quotidienne. La confirmation est dans la logique des choses. Je vis ma foi dans ce 21e siècle comme jeune ouvert au monde, aux autres. La tolérance aux différences est importante pour moi. Ces différences sont des richesses. À l’heure actuelle d’un monde hyper-connecté, il est important de se poser, de réfléchir, de se parler, de simplement sourire ou dire bonjour à un inconnu. C’est ma vision de l’esprit chrétien et je crois vivre ma foi pleinement en essayant d’apporter chaque jour des petits rayons de soleil aux autres. La religion a toujours fait partie de ma vie. Je ne serais pas comme cela si je n’avais pas rencontré toutes ces personnes qui m’ont permis de devenir une jeune femme épanouie et heureuse. Je suis intéressée par la vie de JC. Je suis certaine de vouloir suivre le chemin de Jésus jusqu’à ma mort (x).

Chers Frères et Sœurs, La célébration de ce jour nous invite à devenir des disciples de Jésus et même des apôtres de Jésus. En effet Jésus nous dit, comme à ses premiers disciples: «Venez à ma suite. Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes!» (Mc 1,17). Cette phrase retentissante de Jésus nous interpelle spécialement aujourd’hui en ce jour de confirmation. Quand Jésus lance cette invitation à Simon et à son frère André, puis à Jacques et à Jean, il sent l’urgence d’être accompagné, de ne pas rester seul. Cette parole est très actuelle: aujourd’hui encore, Jésus a besoin de ne pas être seul, d’être accompagné et relayé. Et c’est pour cela, Frères et Sœurs, que nous sommes réunis ici comme les premiers disciples. Jésus dit à ses premiers disciples : «Venez à ma suite», littéralement «Accompagnez-moi». Cela veut dire, n’ayez pas d’autre maître! N’ayez pas comme maître, Hérode, le roi de la violence; n’ayez pas comme maître votre intérêt personnel. Mais Jésus ajoute: «Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes! » Cela veut dire qu’il fait de nous, non seulement des disciples, qui croient et qui écoutent; mais aussi des apôtres, qui agissent à sa place, qui sont ses collaborateurs, qui jettent leur filets pour rassembler les hommes: ils deviennent des missionnaires et des acteurs qui prolongent l’action de Jésus. Donc, dit Jésus, ne soyez plus accaparés par votre boulot, par votre avantage personnel, votre pêche de poissons, mais devenez des «pêcheurs d’hommes», des gens qui aident à sortir les hommes de la mer confuse du monde, en leur tendant les filets de l’amitié. Simon et André, Jacques et Jean ne seront plus accaparés par leur métier, ils deviennent des apôtres de Jésus pour construire une société nouvelle, basée sur la bonne nouvelle d’un Dieu qui est amour en nos vies. Ils vont aider Jésus à rencontrer d’autres. Cette mission va transformer leur vie. Cette mission doit aussi transformer chacune de nos vies, à nous qui sommes présents ici. C’est que Jésus à un grand projet. L’évangéliste Marc vient de nous le présenter (Mc 1,14-20). Jésus se met à «proclamer l’évangile de Dieu». Jésus annonce à haute voix une bonne nouvelle. Il a donc une parole, il ne reste pas sans parole. Sa parole commence par les mots : «Les temps sont accomplis», littéralement «le temps favorable est arrivé». Il y a donc une occasion à saisir. Et Jésus ajoute: «Le royaume de Dieu est tout proche». Le «royaume de Dieu», par opposition au «royaume d’Hérode». Le royaume d’Hérode, c’est le royaume de la violence et de l’intolérance, c’est celui qui tue Jean-Baptiste. Le royaume de Dieu, c’est le royaume de la liberté, c’est la fin de la domination; c’est Dieu qui parle. Dieu qui parle, cela veut dire l’amour te parle, le mystère de la vie te parle, le sens de l’existence te parle. Il s’adresse à toi, il a besoin de toi. Il te dit: «Je t’aime, je veux que ta vie soit belle». Jésus précise: «Convertissez-vous et croyez à la bonne nouvelle». Se convertir, cela veut dire qu’on est capable de devenir meilleur, de changer son cœur, qu’on n’est pas condamné à faire toujours la même chose. Cela, c’est un évangile, une bonne nouvelle. Cette bonne nouvelle, le monde d’aujourd’hui en a grand besoin. Chers confirmands, cette parole de l’Écriture, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit pour vous. Car vous allez être marqués de l’onction de l’Esprit saint, par le sacrement de la confirmation. Ce don de l’Esprit illustre bien ce qui se passe avec Jésus: il reçoit un souffle nouveau, car esprit veut dire «souffle». Il reçoit donc une vie nouvelle; et vous aussi vous allez recevoir une vie nouvelle, une respiration nouvelle, un souffle nouveau, par ce sacrement de l’Esprit Saint. La vie nouvelle que le Seigneur nous offre se distingue de la vie naturelle. La vie naturelle que nous recevons à notre naissance nous achemine inéluctablement vers la mort. Le schéma naturel est vie-mort. Mais avec Jésus, mort et ressuscité, le schéma s’inverse: il s’agit d’un schéma mort-vie. Au lieu que la vie conduise à la mort, avec Jésus la mort conduit à la vie. Toute la vie chrétienne est une vie dans la grâce, elle est un don de Dieu perpétuel; au baptême cette vie nouvelle est symbolisée par l’eau, le passage dans l’eau, symbole de mort puis de vie nouvelle; à la confirmation, la vie nouvelle est symbolisée par le souffle nouveau, l’Esprit Saint. Les Actes des apôtres nous racontent comment les apôtres, réunis à JÉRUSALEM, après la mort de Jésus et après sa résurrection, ont reçu son Esprit. La victoire du Christ sur la mort est transmise par l’Esprit aux disciples réunis. Puis ceux-ci vont la transmettre dans le monde entier. Le don de l’Esprit met les croyants en route et en chemin. Les Actes nous racontent comment d’autres chrétiens reçoivent le don de l’Esprit, en Samarie par exemple (Ac 8,15-17), puis à CÉSARÉE sur le centurion Corneille et ses compagnons païens (Ac 11, 44- 46), puis à Éphèse (Ac 19,6). Tous ces chrétiens ont reçu l’Esprit Saint, ils ont commencé à vivre une vie nouvelle. De même vous les confirmands, vous recevez aujourd’hui ce don de l’Esprit, qui vous fait entrer dans la vie nouvelle, dans le nouveau schéma, le schéma mort-vie, qui est un schéma de grâce perpétuelle. C’est pourquoi je vous invite à recevoir avec joie cet Esprit qui transforme notre monde, condamné à la mort, pour lui donner la vraie vie. Chacun de nous est appelé à accompagner Jésus dans son projet pour l’humanité. N’hésitez pas à vous engager dans un service, qui que vous soyez, car le Seigneur a besoin de chacun de nous. «Venez, suivez-moi, dit Jésus. Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes! »
Amen !

«Marc : l’Expérience ! »

Chez nous en 2018 !

Pourquoi pas vous?

«Marc: l’Expérience!» est une pièce de théâtre qui reproduit l’intégralité de l’évangile de Marc selon une mise en scène originale.

La technique de mémorisation permet de mémoriser très facilement l’évangile de Marc en seulement 2 mois à raison de 10 min par jour ! Pour jouer Marc l’Expérience, il faut une équipe de 15 acteurs! C’est tout! Cette pièce de théâtre sera proposée dans la Basse-Meuse, lors du festival autour de la Parole de Dieu en mars 2018.

Intéressé?

Contactez le secrétariat de l’unité pastorale

au 04 286 30 01 ou upvalleedugeer@gmail.com.

Flamme de la Paix

Chaque année, les scouts et guides de Belgique envoient une délégation à VIENNE pour recevoir la Lumière pour la Paix de BETHLÉEM.

Cette année, la Lumière arrivera à EUPEN le dimanche 17 décembre pour ensuite être partagée dans tout notre diocèse. Elle constitue un symbole de paix, que l’on peut diffuser, recevoir ou encore envoyer à un proche, une personne malade, isolée…

En école, mouvements de jeunesse, associations, quartiers… Si vous avez des idées pour faire circuler cette lumière de la paix d’une communauté à l’autre dans notre unité pastorale, faites-les nous parvenir au secrétariat paroissial, nous en parlerons lors du conseil d’unité pastorale du mercredi 15 novembre.

Petit-Déjeuner OXFAM

Venez aux petits déjeuners OXFAM

Le dimanche 19 novembre de 8h à 11h30

à la salle paroissiale à BASSENGE

Participation:

  • adulte: 6€
  • moins de 12 ans: 3€
  • famille 18€.

Rappelez-vous les années passées: dans une salle bien remplie, nous nous sommes retrouvés pour partager un délicieux petit déjeuner Oxfam.

Quel bon moment de convivialité unissant l’agréable à l’utile, car les petits déjeuners Oxfam ont la particularité de n’utiliser que des produits du commerce équitable. Face aux grandes multinationales alimentaires qui exploitent à l’extrême une population pauvre, y compris des enfants, Oxfam veut promouvoir des échanges commerciaux directs avec les petits producteurs locaux de manière à ce que ceux-ci reçoivent une rétribution juste.

Vous serez accueillis par les membres du Projet-Cameroun-Vallée du Geer qui ont créé des liens d’amitié et de solidarité, en particulier avec le diocèse d’OBALA, au Cameroun. En 2018, 13 jeunes et 5 adultes participeront avec nos amis africains à des actions concrètes de développement.

Participer aux petits déjeuners Oxfam, c’est soutenir à la fois Oxfam et le Projet Cameroun-Vallée du Geer. C’est poser un acte de partage et de solidarité.

Nous vous attendons
à la salle paroissiale de BASSENGE, rue Nouwen,
le dimanche 19 novembre de 8h à 11h30.

Au menu:

  • des produits Oxfam issus du commerce équitable
  • et des produits de nos villages.

Venez nombreux à notre petit déjeuner Oxfam!

Amenez vos parents, amis et connaissances!

Déjà MERCI!

L’équipe Projet Cameroun-Vallée du Geer

IL ÉTAIT UNE FOI: Assistante paroissiale

Martine, Isabelle, Cassilde… des visages bien connus dans nos communautés. Elles sont assistantes paroissiales (A.P.), elles travaillent en église et pour l’Église. Pour nous, «Bonne Nouvelle» les a rencontrés.

On les connait comme étant «A.P» mais qui sont elles?
Isabelle est assistante paroissiale dans la vallée du Geer depuis 2001. Cassilde vient de terminer sa formation comme assistante paroissiale et a été envoyée dans l’Unité Pastorale de la Basse-Meuse pour sa première mission Elle y rejoindra Martine, AP depuis plusieurs années dans nos Unités Pastorales. Elle habite à LIÈGE, est mariée et maman de deux filles.

Cassilde et Isabelle, en quoi a consisté votre formation?
Pour ma part, dit Isabelle, la formation s’est déroulée en quatre ans: cours bibliques, théologie, modules de pastorale, stages et un travail de fin d’études qui avait pour thème «Comment concilier les temps forts de la pastorale des jeunes avec leur quotidien? ». Pour Cassilde, ce fut un peu différent: la formation pastorale de base avec l’étude biblique et théologique s’est d’abord étalée sur trois ans avant de se poursuivre par une quatrième année destinée à obtenir le certificat universitaire. Son travail de fin de formation traite d’une thématique bien actuelle: «Des communauté paroissiales face a la pénurie des prêtres».

Un métier en Église et pour l’église, c’est surprenant, non?
Ce qui m’a amené là et à me former à ce nouveau «métier», dit Cassilde, ce sont d’autres engagements qui m’ont fait découvrir la joie de servir l’Église, de collaborer avec d’autres au service de l’Évangile et la joie de rencontrer d’autres personnes qui partagent la même foi que moi. Ce sont ces rencontres et ces partages, ces échanges qui me permettent de grandir. Isabelle poursuit en disant que «se mettre au service de la paroisse et surtout des gens, avoir un métier aux tâches très diversifiées avec beaucoup de contacts avec les personnes font que j’exerce une profession qui me rend heureuse, même si parfois, ce n’est pas évident ». Travailler en équipe avec de nombreux bénévoles, en collaboration avec les prêtres et diacres, prendre des responsabilités, animer des rencontres, être au service, accueillir, écouter… Être AP, c’est plus qu’un métier, c’est quelque part, une vocation !

Matinée de rassemblement de l’Unité Pastorale de la Vallée du Geer

  • Le dimanche 24 septembre dès 9h:

Bienvenue à tous, à la salle du Patro,

rue du curé Ramoux  à Glons

pour partager un petit déjeuner convivial qui sera suivi, pour ceux qui le souhaitent,
d’un temps d’échanges et de partages sur le thème du bonheur.

Inscriptions vivement souhaitées pour le petit déjeuner
en téléphonant au secrétariat paroissial au 04 286 30 01.

  • à l’église Saint-Victor de Glons à 11h : Eucharistie festive.

Nous terminerons la matinée par le verre de l’amitié.

Paroissiens des 7 communautés,

vous êtes attendus très nombreux

à cette matinée de rassemblement paroissial.

 

Pour préparer cette célébration,
2 répétitions de chorale sont prévues:

les lundis 11 et 18 septembre à 20h à Glons (église)

 

Une église ‘Mère’ pour notre paroisse : enfin une solution!

Depuis quelques années, suite à la baisse de fréquentation des célébrations dominicales, l’équipe pastorale réfléchit à l’église qui pourrait convenir comme église ‘Mère’ de notre Unité Pastorale, qui serait le lieu de référence pour toute l’UP, où serait célébrée la messe chaque dimanche ainsi que les célébrations des temps forts, et dans laquelle tous les paroissiens se sentiraient chez eux, afin de générer des célébrations plus vivantes, plus significatives. Plusieurs schémas ont été testés, mais sans résultat convaincant: les églises de GLONS et d’ EMAEL, assez grandes et faciles d’accès, ont l’inconvénient d’être situées aux deux extrémités de la paroisse, donc seuls les ‘mordus’ se déplacent : GLONS est loin d’EMAEL et EMAEL, loin de GLONS. L’église de BASSENGE, centrale, est moins facile d’accès et la communauté y est plus ‘restreinte’. Les autres églises sont trop petites pour les grands rassemblements. Le Petit Lourdes, plus fédérateur et bénéficiant du confort moderne, n’est pas pratique par mauvais temps.

Aucune des solutions testées à ce jour ne remportant une majorité franche ni dans les débats en Conseil d’Unité Pastorale (CUP) ni sur le terrain, on commençait à désespérer, mais une nouvelle idée a germé et donne un souffle prometteur à ce projet.
Après y avoir longuement réfléchi, pris les informations nécessaires auprès des différents intervenants et en avoir discuté en interne, l’équipe pastorale peut d’ores et déjà annoncer
qu’une solution qui, nous l’espérons, remportera l’adhésion de tous, est envisageable à relativement brève échéance. Nous avons en effet reçu une proposition intéressante que nous avons accueillie avec joie et enthousiasme : l’acquisition du terrain situé entre le magasin Aldi et les locaux de l’ASBL ‘Langu’âge’ à BASSENGE, afin d’y construire une toute nouvelle église !
Cette solution ne présenterait que des avantages :
  • Situation idéale, au centre de l’UP et en bordure de grand-route, avec nombreuses possibilités de stationnement (construction d’un parking propre possible vu l’étendue du terrain, ou utilisation du parking de l’Aldi, tout proche et fermé le dimanche)
  • Bâtiment neuf bénéficiant de tout le confort moderne : chauffage, éclairage et sonorisation dernier cri, écrans géants intégrés, toilettes, locaux annexes pour les verres de l’amitié, les répartitions en groupes lors des matinées en UP, l’animation des enfants pendant la liturgie de la Parole,…
  • Possibilité de s’adapter facilement à la taille de l’assemblée grâce à un système de cloisons amovibles, et ainsi éviter le gaspillage au niveau des différents frais de fonctionnement et d’entretien.
  • Au niveau symbolique, la présence du Geer tout proche, référence prise pour le ‘nom de baptême’ de l’UP et symbole de l’eau vive qui régénère, n’est pas anodine.
  • Le fait que cette église serait nouvelle pour tout le monde, gommerait les sempiternelles querelles ‘de clocher’ que nous connaissons depuis des lustres.
Il reste néanmoins une épineuse question pour laquelle nous demandons l’avis des paroissiens : le choix d’un patron pour cette nouvelle église. Plusieurs idées ont déjà été émises : Sainte-Abelette, en référence à Abel, fils d’Adam et Ève tué par son frère Caïn, vu les propos assassins que certains chrétiens lancent au nez de leurs frères. Ou Saint-Thonmas, car plusieurs ont déjà dit qu’ils ne le croiront que quand ils le verront. Mais rien n’est encore fixé, et toutes les propositions seront examinées avec sérieux. Merci de les adresser au secrétariat paroissial avant fin juin, car nous devons rentrer le dossier complet à l’évêché en septembre 2017.
Pour le financement, outre quelques mécènes qui souhaitent garder l’anonymat, des certificats au porteur tels ceux utilisés pour la construction de la chapelle du Petit Lourdes seront émis.
Si les travaux se passent comme nous l’espérons, la nouvelle église devrait être fonctionnelle et serait consacrée par l’évêque lors d’une messe solennelle début septembre 2018.
Rendons grâce à Dieu pour ce merveilleux projet qui permet à notre belle paroisse de connaître un nouveau départ !
L’équipe pastorale.