Projet Cameroun: à un mois du départ

Nous sommes à un mois du départ.

Grâce à votre générosité, nous pourrons tenir nos promesses: repeindre et équiper l’école de 3 000 élèves, aménager le centre d’accueil pour enfants trisomiques, soutenir le microcrédit et les coopératives agricoles, construire un vaste poulailler, améliorer les infrastructures scolaires et médicales de la mission d’OBOUT.

Du matériel est déjà commandé sur place (peinture, matériaux de construction, …) ou rangé dans nos valises (matériel scolaire, médical, d’animation …).

Cerise sur le gâteau: grâce à l’appui du Rotary Club de la Vallée du Geer, nous avons obtenu de H.S.F. (Hôpital Sans Frontière) 1,5 m3 de matériel médical: tensiomètres, stéthoscopes, boîtes de gants stériles, instruments de petite chirurgie, boîtes de set à perfusion, pansements absorbants, compresses stériles, bandes de crêpes, etc… le tout conditionné pour être emporté en valises.

Si l’on ajoute à ce qui précède les dons importants offerts par nos médecins et pharmaciens de la région, que nous remercions vivement, nous partirons au Cameroun avec du matériel médical et des médicaments de première utilité.

Vos dons de matériel scolaire, livres d’école, ouvrages didactiques divers, cahiers d’exercices… seront reçus avec reconnaissance par les écoles. Le matériel utilitaire, dentifrice, brosses à dents, petit matériel de ménage, souliers d’enfants, linge pour bébés, … compléteront nos valises qui totaliseront 19 x 23 kg = 437 kg de matériel utilitaire.

Nous remercions vivement la Commune de BASSENGE qui a confié au « Projet Cameroun-Vallée du Geer » l’organisation des bars et restaurations lors de l’arrivée de la deuxième étape du tour de Wallonie à BASSENGE, le dimanche 26 juillet. Il y aura notamment 2 bars installés à l’arrivée, rue de la Résistance, et un bar + restauration au parking de la « Passerelle » où aura lieu la remise des prix et le récital des « Gauff’ au Suc ». On attend la toute grande foule, et donc des rentrées substantielles pour le projet Cameroun.

Mais le 26 juillet, l’équipe des 19 sera précisément au Cameroun . Nous avons donc fait appel aux parents et amis qui soutiennent le projet. 50 bénévoles ont répondu. Bravo !

Ceux qui partagent notre foi ont été réconfortés par les paroles de notre bon pape François dans sa récente encyclique « Laudato Si » consacrée à l’environnement et qui évoque aussi l’indispensable changement des relations Nord-Sud.

« Quel type de monde désirons-nous transmettre à ceux qui viendront après nous ? Aujourd’hui, la terre maltraitée et saccagée gémit. Et ses gémissements s’unissent à ceux de tous ceux qui sont mis au rebut du monde. » Et le pape d’insister sur l’urgence d’un changement de style de vie des pays riches et d’un partage équitable des biens et services avec les pays pauvres.

D’autre part, de plus en plus d’éminents économistes admettent que pour freiner le flux migratoire de l’Afrique vers l’Europe, il est illusoire de vouloir transformer l’Europe en vaste forteresse. Et il ne sert à rien d’établir des quotas de répartitions des migrants par pays. La seule façon d’éviter l’arrivée en masse des malheureux qui veulent fuir l’insupportable misère est d’améliorer leurs conditions de vie. Les aider chez eux est la seule solution.

C’est dans cette optique que s’inscrit modestement le Projet Cameroun-Vallée du Geer. Encore merci à tous pour votre soutien.

De la part de Nancy BARHOLOMÉ, François BRUNEAU, Émile DOUTREWÉ, Kelly GHEUSE, Tracy GHEUSE, Jean-Hugues GUINOT, Jay JENICOT, Nina LECOMTE, Marie LEPOT, Maxime MALHERBE, Valentine PHILIPPE, Justine PIRET, Élisa RUTH, Marceau WIJNANTS, Andrée DELINCÉ, Philippe DOUTREWÉ, Nathalie HARDY, Isabelle HERMAN, Lucien VANSTIPELEN, qui s’envoleront pour le Cameroun le 22 juillet.