Projet Cameroun – Vallée du Geer – Édition 2015

IL EST POSSIBLE DE LEUR SAUVER LA VIE
ET DE LEUR DONNER UN PEU DE BONHEUR!

Malheur aux enfants-sorciers et aux enfants-serpents !

Au Cameroun, les enfants-sorciers sont les enfants porteurs de trisomie 21.

Les enfants-serpents sont les enfants I.M.C. (infirmes-moteur-cérébraux).

Dans la culture traditionnelle, ces enfants souffrant d’un déficit mental sont considérés comme maudits. Ils portent malheur à la famille et au village. Les parents les cachent et ils ne peuvent espérer aucun développement harmonieux. Il arrive qu’on conduise ces petits malheureux dans la forêt, au bord du fleuve. Puisque lors de leur naissance, les dieux ont hésité à façonner soit un être humain, soit un animal, en les abandonnant en forêt, on permet aux dieux de se décider. Inutile d’ajouter que pour ces êtres démunis, c’est la mort certaine dans les conditions qu’on devine (faim, maladies, fauves…).

Monseigneur Sosthène, évêque d’OBALA, sœur Marie-Véronique, dominicaine et madame Jeannette NDZESE, éducatrice en psychomotricité ont décidé de lutter contre le fatalisme et l’obscurantisme. Ils rêvent d’établir un Centre d’insertion scolaire et social pour enfants trisomiques, capable d’accueillir une vingtaine d’enfants sur les 500 enfants trisomiques recensés dans le diocèse. Ce serait un centre pilote. Si l’expérience réussit, d’autres centres verront le jour.

Si la détermination des responsables locaux est évidente, les moyens financiers manquent cruellement. Il est nécessaire d’aménager des locaux, de les équiper: dortoirs, cuisine, réfectoire, classes, toilettes…

Malgré l’importance du défi, Monseigneur Sosthène, sœur Marie-Véronique et madame Jeannette ont un espoir : le projet Cameroun-Vallée du Geer.

Nos jeunes s’investiront entre autres dans ce projet qui s’adresse aux pauvres parmi les pauvres. L’argent récolté jusqu’à présent nous a déjà permis d’effectuer un premier versement. Sœur Marie-Véronique nous écrit : « Grâce à vous, les travaux du Centre ont pu commencer. Merci, Merci. Merci ! » Mais ce ne sera pas suffisant. C’est pourquoi nous vous demandons d’être généreux lors des collectes spéciales du Carême de Partage. Comme les années précédentes, la ½ des collectes sera affectée aux projets diocésains d’Entraide et Fraternité ; l’autre moitié sera consacrée à l’aménagement de ce Centre d’accueil pour enfants trisomiques dans le village d’EFOK.

Participer généreusement aux collectes de Carême, c’est sauver des vies humaines et apporter un peu de lumière et d’espoir. MERCI !

Pour conclure ces propos, méditons cette déclaration de notre bon pape François : « Nous savons que Dieu demandera à chacun : ‘Qu’as-tu fait de ton frère ?’ La mondialisation de l’indifférence qui aujourd’hui pèse sur les vies de beaucoup, requiert que nous nous fassions tous les artisans d’une mondialisation de la solidarité et de la fraternité. « 

Une projection des photos et des vidéos du récent séjour en Afrique
de Philippe et Nathalie DOUTREWE-HARDY et de Lucien VANSTIPELEN
rendra compte des différents projets envisagés cet été 2015 au Cameroun
pour les 14 jeunes et 5 adultes de la Vallée du Geer
qui iront là-bas s’engager dans des projets humanitaires.

VENDREDI 6 MARS À 20H PRÉCISES

À LA SALLE PAROISSIALE DE BASSENGE.

ENTRÉE LIBRE – BIENVENUE À TOUS !

L’équipe du Projet Cameroun-Vallée du Geer

Compte : BE15 0359 0466 9430 Projet Cameroun – BASSENGE